Le projet initial

Les deux dernières habitantes de la maison ont été notre mère et notre tante. Elles sont décédées chez elles en 2011. Nous, propriétaires actuels de cette maison, ayant chacun déjà notre propre habitation et trouvant l’entretien de cette maison trop coûteux pour une simple résidence secondaire, avons décidé de lui donner une nouvelle vie.

Le projet tourne autour de l’idée d’un musée d’histoire de la médecine lyonnaise.

  • Transformer la maison en un espace dédié à l’histoire des sciences médicales et y installer toutes ses collections, y compris les archives de notre arrière-grand-père le professeur Monoyer dont c’était la maison.
  • Animer ce lieu par des animations et des démonstrations ludiques et pédagogiques de façon à attirer un large public (public averti, enfants, étudiants, touristes, étrangers…) et d’en faire un pôle d’attraction pour le quartier. Le parc deviendrait un jardin à caractère botanique avec des animations, et serait aménagé pour accueillir librement le public (présence d’arbres remarquables, essences rares, implantation de plantes médicinales de la faculté de pharmacie).

Cette maison étant l’ancienne résidence du professeur Monoyer, ce projet de musée nous semble légitime et permettrait :

  • de conserver la propriété dans sa globalité,
  • de lui redonner une nouvelle vie avec des animations, un jardin botanique pédagogique et ludique ouvert au public.
  • de valoriser le quartier avec une belle vitrine pour le 3è arrondissement en créant un pôle d’attraction.

 

Pour nous, descendants des familles Monoyer et Wenger, l’objectif est double :

  • conserver pour le quartier et ses habitants une belle zone de verdure,
  • valoriser une propriété entretenue et maintenue dans la famille depuis plus d’un siècle.

Ferdinand Monoyer  Le professeur Monoyer

bandeau monoyer 1

Publicités

One Reply to “Le projet initial”

  1. Bonjour,
    je suis passé visiter le lieu samedi dernier pendant les journées du patrimoine et j’avoue être retombé sous le charme du lieu. J’aurais bien aimé le revoir revivre cent ans en arrière, voir les poules et les lapins, l’activité dans l’atelier, la chapelle remise en valeur. Il manque des lieux comme ça ou l’on peut facilement se reprojeter 100 ans en arrière, et même oublier que l’on est entouré de barres d’immeuble. Je serais intéressé pour participer à l’une de vos assemblées pour mieux connaitre l’état d’avancement de vos projets et éventuellement devenir adhérent .
    Je suis actuellement en phase de reconversion professionnelle après plus de 20 d’ans d’activité dans l’ingénierie des infrastructures (transport, urbain, …). Besoin de changement et de découvrir de nouveaux horizons.
    J’attends de vos nouvelles si vous êtes intéressés pour se rencontrer
    Sébastien

Commentaires fermés